Psychanalyse Jungienne

Psychanalyse Jungienne Marseille

Psychanalyse Jungienne

Psychanalyse Jungienne

Le but d’une analyse jungienne est l’établissement d’un dialogue constructif avec l’inconscient, d’une coopération avec certains éléments de l’inconscient en particulier avec le cœur de la personnalité, ce que CG Jung a appelé le Soi. L’analyste est un passeur qui, ayant déjà parcouru les chemins de l’inconscient, aide son patient à découvrir son chemin, à déceler, éviter ou affronter les obstacles. Il ne pense pas savoir ce qui est bon pour le patient, il l’aide à prendre confiance dans ses propres forces d’auto-guérison. Analyse Jungienne Psychothérapie

Psychanalyse Jungienne

Il n’y a pas de traitement d’un symptôme, mais la remise en route d’une dynamique d’équilibre.La névrose est une désunion avec soi-même qui porte en elle une tentative de guérison. Explorée, elle révèle des aspects positifs, des incitations à muer. Le but de l’analyse est de faire démarrer et d’assister ce processus de transformation proposée par l’Inconscient, ici et maintenant. Si l’on explore le passé, c’est pour lever un obstacle présent, sur lequel butte le processus. Les dynamismes intérieurs permettent de réparer, de compenser des structures personnelles déficientes ou endommagées au début de la vie ou par des expériences traumatisantes, de redonner sa chance et son sens à la vie. Analyse Jungienne

Psychanalyse Jungienne Marseille

Psychanalyse Jungienne Marseille

La psychanalyse jungienne

L’analyste est un auditeur neutre et respectueux, mais aussi une personne concrète avec qui dialoguer. Le travail en commun commence par une discussion de la situation présente du patient (en quoi et comment elle le gêne), puis continue par un parcours de la vie passée du patient. Très vite les matériaux inconscients (rêves, produits de l’imagination, aspects symboliques de la réalité) prennent le relais, deviennent centraux. C’est la mise en perspective de ces éléments qui va permettre les changements en profondeur, le processus de transformation. Processus qui va peu à peu faire évoluer les attitudes et le comportement du patient. Analyse Jungienne

La plupart du temps un patient n’est pas seul ; il fait partie d’un couple, d’une famille, d’un groupe (d’un système). Être attentif aux liens essentiels fait partie du travail. Analyse Jungienne

Freud à Jung

Leurs attitudes sont diamétralement opposées :

Pour Freud, l’inconscient est une collection de pulsions angoissantes et incompatibles que la conscience doit maitriser et rejeter. Aussi l’analyse freudienne vise à renforcer la personnalité consciente face à l’inconscient. Le rêve, “Voie Royale”, n’est finalement guère exploité et interprété, et les récits de rêves sont rares. L’analyste est un modèle et une aide dans cette lutte de l’égo contre l’inconscient.

Pour Jung, l’inconscient est à la fois un élément perturbateur et un moteur de transformation et d’évolution de la personnalité. Le travail analytique tend à éclairer et à intégrer les éléments psychiques inconscients qui se manifestent, en particulier dans les rêves. Dans ce travail de réflexion et de reconstruction, l’égo se subordonne consciemment et volontairement à l’inconscient. L’analyste veille à la stabilité de l’égo et participe à ce travail d’intégration.
Dans les cas où l’analyste rencontre un moi conscient très fragile et un inconscient destructeur (noyau psychotique), l’analyse cherche à fortifier l’égo et à le protéger contre l’inconscient.